La santé dans l’assiette : comment éviter les troubles digestifs ?

14/04/2022

Solutions contre les troubles digestifs

Une alimentation équilibrée, on le sait, est la base d’une bonne santé. Grâce au processus de digestion, les aliments que nous mangeons sont transformés en nutriments (glucides, protéines, vitamines...) pour apporter à notre corps l’énergie dont il a besoin.
Oui mais alors comment ça marche ? Comment favoriser une bonne digestion, efficace pour l’organisme ? C’est ce que nous allons voir.

LA DIGESTION, UN MÉCANISME BIEN RODÉ

On a tendance à croire, à tort, que la digestion ne commence qu’après avoir terminé le repas. On justifie d’ailleurs souvent le coup de fatigue du début d’après-midi par la digestion qui serait en plein travail et nous prendrait donc beaucoup d’énergie.

Or c’est faux, la digestion commence bien plus tôt, dès la mastication ! Il est d’ailleurs capital de bien mâcher pour faciliter la digestion. La salive, au-delà de son rôle de facilitateur dans la déglutition, pour “faire glisser” les aliments de l’œsophage jusqu’à l’estomac, permet surtout la digestion chimique des aliments grâce à ses enzymes.

D’ailleurs, toute personne ayant déjà maché du chewing-gum peut en témoigner : mâcher donne faim ! Tout simplement parce que la mastication met en branle le processus de digestion à cause de l’action salivaire. Le cerveau croit que nous sommes en train de manger... et ne voyant rien arriver il se dit qu’il a faim. Logique.

Une fois dans l’estomac, les aliments sont transformés, mélangés avec diverses enzymes, ce qui donne le chyme, c’est-à-dire une sorte de bouillie collante, suite à l’action des sucs gastriques. Cette opération peut durer entre quelques minutes ou quelques heures selon la nature du repas (acide ou alcaline). Plus un repas est riche en fibre, plus il propose d’aliments alcalins, plus il sera facile à digérer, la digestion sera donc plus rapide, moins énergivore.

On considère qu’une alimentation équilibrée devrait se composer majoritairement d’aliments à réaction alcaline, versus les aliments à réaction acide. Attention la réaction d’un aliment n’a rien à voir avec son gout en bouche ! Le citron par exemple est acide en bouche, mais il provoque une réaction alcaline dans l’estomac.

Certains aliments sont très alcalins comme les abricots secs, les aubergines, les betteraves, la canneberge, la carotte, les navets... et d’autres sont au contraire très acides comme les nouilles, les lentilles, le pain, le poisson séché, le poulet... Au milieu de tout cela, il y a bien entendu des aliments plus ou moins acides, et des aliments neutres.

Les aliments alcalins contrebalancent les effets des aliments acides sur l’organisme. Il convient donc de les privilégier dans l’alimentation ce qui n’est pas toujours chose facile, les aliments très transformés (plats industriels) ayant tendance à être très acides.

Or une alimentation trop acide peut avoir des conséquences néfastes sur la santé, allant de la simple fatigue, au stress, en passant par des prises de poids fréquentes, des insomnies, des ballonnements. Elle peut aussi créer des terrains favorables pour des maladies plus graves comme des cancers.

L’idéal pour limiter les aliments trop acides est de favoriser les aliments bio et de saison et surtout non transformés.

 

TROUBLES DIGESTIFS, QUELLES CONSÉQUENCES ?

Souvent bénins, les troubles digestifs n’en restent pas moins gênants et toucheraient entre 15 et 20% de la population (française). Ils prennent le plus souvent la forme d’aigreurs d’estomac, de ballonnements, de diarrhées ou encore de constipations. Si certains troubles peuvent être d’origine pathologique, comme une allergie, une intolérance alimentaire (les plus fréquentes sont le lactose et le gluten), voir la maladie de Crohn, le plus souvent il s’agit simplement de mauvaises habitudes alimentaires.

Pour une digestion facile, il faut donc :

  • Favoriser les fibres (surtout présents dans les légumes verts)

  • Éviter les aliments gras

  • Éviter les aliments épicés

  • Éviter les légumes qui fermentent (comme le chou ou l’artichaut)

  • Boire de l’eau plate

  • Limiter la viande

  • Limiter les produits laitiers.

 

Pour de bons conseils en nutrition, n’hésitez pas à faire un tour sur la vidéo de Coach Issa. Il vous indiquera quels sont les aliments à privilégier en fonction de votre activité. Enfin, n’oubliez pas que l’alimentation n’est qu’un facteur parmi d’autres pour une bonne santé, pratiquer une activité physique, même douce, est aussi essentiel.

Pour conclure, la nutrition c’est avant tout une histoire d’équilibre (même si on peut s’autoriser un petit excès de temps en temps).

A lire aussi

Vidéos

04/06/2021

La nourriture, c’est un peu votre carburant pour bien fonctionner et être en forme...
Comment sortir d'une addiction ?

Actualités

24/03/2022

On a tous le droit d’avoir une passion ! Une passion qu’est-ce que c’est ? Ça peut...