Cas contacts : quels sont mes devoirs et mes droits ?

18/01/2021

Cas contact - test PCR

Malgré le respect des gestes barrière, du couvre-feu et des limitations de vos fréquentations, le risque zéro n'existe pas : une "mauvaise" rencontre, et vous voilà cas contact ! Comment réagir ? Devez-vous alors vous mettre en quarantaine et peut-on recevoir des indemnités ?

Qu'est-ce qu'un cas contact ?

Pendant une mission en intérim ou dans la vie privée, il suffit d’avoir été en présence d’une seule personne contaminée par le Covid-19, pendant au moins 15 minutes, à moins d'un mètre et sans protection, pour être cas contact.. Avec l’application TousAntiCovid, vous pouvez être alerté si cela est le cas. Vous êtes alors potentiellement contaminé vous aussi et jusqu’à ce que vous ayez réalisé un test négatif, vous êtes considéré cas contact…

Le cas contact doit-il se mettre en quarantaine ?

Avant toute chose, vous devez prévenir votre employeur et/ou votre agence d'intérim de votre situation et la déclarer sur le site de l’Assurance Maladie. L'intérimaire reconnu comme cas contact, s'il ne peut assurer sa mission en télétravail dans le respect des règles sanitaires, doit s’isoler chez lui pour une durée minimum de 7 jours. Dans les 2 jours suivant la déclaration, vous devez passer un test antigénique ou PCR. D'ici là, surveillez l’évolution de votre santé et évitez tout contact avec les autres. Rendez-vous pris, vous devrez vous reconnecter au sur le service de télédéclaration de l’Assurance Maladie pour indiquer la date et le lieu de dépistage. Si le test est négatif, vous pouvez retourner travailler ou consulter votre médecin pour être arrêté en cas de symptômes. Si le test est positif, votre arrêt de travail est prolongé.

Quelles indemnités pour les cas contacts ?

La procédure d’arrêt de travail, pour tous les salariés dont les intérimaires, a été simplifiée en ce début d’année. Ainsi, jusqu'au 31 mars 2021 et comme pour les individus symptomatiques, les indemnités journalières de sécurité sociale (IJSS) et le complément employeur sont versés sans condition d'ouverture de droits et sans délai de carence en cas d’arrêt de travail lié au Covid-19.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Ameli.fr.

A lire aussi

Actualités

17/03/2020

Alors qu’en France nous venons de passer un nouveau cap de confinement et de prévention,...
Coach Issa : "COVID-19 : restez vigilants !"

Actualités

07/10/2020

Le coronavirus est encore là et toujours pas de vaccin en vue… Ce n’est pas le moment...