Les visites médicales suite à un accident de travail

Les visites médicales suite à un accident de travail
Les visites médicales suite à un accident du travail

06/11/2019

Avant la fin de l’arrêt de travail, une visite médicale de pré-reprise peut être organisée par l’intérimaire, le médecin traitant ou le médecin-conseil de l’Assurance Maladie.

La visite médicale de pré-reprise en intérim

Elle peut servir à faire le point sur l’état de santé de l’intérimaire et déterminer quelles conséquences l’accident du travail pourrait avoir sur sa vie professionnelle. 

Si l’intérimaire donne son accord et afin que toutes les mesures soient mises en œuvre pour favoriser son retour à l’emploi, le médecin traitant informera l’agence d’intérim et le médecin-conseil de l’Assurance Maladie de ses recommandations.

Cette visite médicale n’a aucune incidence sur la durée de l’arrêt de travail et peut prévoir des formations professionnelles pour faciliter le reclassement ou la réorientation professionnelle de l’intérimaire concerné.

La visite médicale de retour à l’emploi en intérim

À la fin de la période de soin, pour un arrêt du travail supérieur à 30 jours, une visite médicale de retour à l’emploi peut être organisée (par l’employeur et/ou le FASTT) pour vérifier si l’emploi est compatible avec l’état de santé de l’intérimaire. 

Si une probable inaptitude au métier est détectée, il faudra évaluer les séquelles et conséquences pour établir un éventuel taux d’indemnisation auquel l’intérimaire pourra avoir droit. Plus d’informations sur la page L’Incapacité Permanente Partielle en intérim.

L’intérimaire bénéficiera de conseils et d’aides de la part de son agence ainsi que du service FASTT SOS Accident du travail pour : 

  • Élaborer un nouveau projet professionnel en tenant compte des éventuelles séquelles de l’accident, 
  • Trouver du soutien, 
  • Recevoir des conseils, 
  • Recevoir de l’aide dans la reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé afin d’être indemnisé, 
  • Établir un bilan de compétences, 
  • Être informé sur des formations, 
  • Être informé sur le CPF… 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée qui revient en détail sur l’avenir professionnel des intérimaires victimes d’un accident du travail.