La visite médicale

La visite médicale
La visite médicale

06/11/2019

La visite d’information et de prévention doit être passée dans un délai maximum de 3 mois après le début de la mission d’intérim. C’est à l’agence de transmettre aux intérimaires une convocation précisant la date, l’heure et l’adresse à laquelle se rendre. À l’issue de la visite, le professionnel de santé (médecin ou infirmier) remet à l’intérimaire une attestation de suivi à conserver pendant un an.

La Visite d'Information et de Prévention (VIP), une obligation ?

Oui, la Visite d’Information et de Prévention est essentielle à la santé et la sécurité des intérimaires. Tous doivent effectuer une VIP pour faire un état des lieux de leur santé et attester qu’ils peuvent correctement et sereinement effectuer leur mission.

La Visite d’Information et de Prévention doit être passée dans un délai maximum de 3 mois après le début de la mission d’intérim. C’est à l’agence de transmettre aux intérimaires une convocation précisant la date, l’heure et l’adresse à laquelle se rendre. À l’issue de la visite, le professionnel de santé (médecin ou infirmier) remet à l’intérimaire une attestation de suivi à conserver pendant un an.

- L’agence d’intérim prend en charge le temps et les frais de transports qu’ont nécessité la visite. Il faudra alors lui présenter le bordereau remis par le médecin qui justifie de la durée de la visite médicale ainsi que les justificatifs des frais de transports.

- Si la visite médicale est effectuée sur le temps de travail, elle ne peut donner lieu à aucune retenue sur le salaire.

- Si elle est effectuée en dehors du temps de travail, la visite médicale doit être rémunérée.

Cas exceptionnels

  • Si l’intérimaire effectue une mission sur un poste à risque, la Visite d’Information et de Prévention doit être faite avant l’embauche afin qu’il soit déclaré apte par le médecin du travail. Il bénéficiera ensuite d’un suivi individuel renforcé.
     
  • Si l’intérimaire a déjà réalisé une visite médicale pour une mission précédente, il peut ne pas être convoqué pour une nouvelle visite. Il devra alors fournir son attestation de suivi datée de moins de 1 an à son agence d’intérim. Si elle n’est pas/plus en sa possession, il devra se rendre à la visite médicale pour laquelle il est convoqué.

Pour savoir à quoi correspond la définition de « poste à risque », rendez-vous sur Le contrat de mission en intérim.