L’arrêt de travail

Je suis en arrêt de travail : quelle suite ?

Lorsque vous tombez malade au cours de votre mission, votre médecin traitant vous délivre un arrêt de travail.

Tant que vous êtes en arrêt de travail, votre contrat de mission est suspendu. Votre agence d’intérim ne peut donc ni exiger ni accepter votre collaboration professionnelle, fut-elle ponctuelle. Si vous poursuivez une activité professionnelle donnant lieu à une rémunération, vous risquez de devoir rembourser les indemnités journalières perçues.

Votre médecin est tenu d’indiquer si vous êtes autorisé ou non à sortir de votre domicile durant cet arrêt de travail. S’il vous autorise à sortir, vous devez tout de même être présent à votre domicile de 9h à 11h et de 14h à 16h, y compris les samedi, dimanche et jours fériés. Vous pouvez sortir de chez vous pour des soins ou examens médicaux.

En cas de prolongation de vos soins, votre médecin traitant vous remet un certificat de prolongation d’arrêt de travail, que vous devez aussi transmettre à la CPAM et à votre agence. Veillez à ce que les dates figurant sur l’ancien et le nouvel arrêt de travail se suivent sans aucune interruption pour éviter les ruptures d’indemnités.

Source : Ameli.fr

Share This