Audition


Les oreilles sont quotidiennement exposées à des sons forts et continus qui provoquent des troubles auditifs irréversibles. Effectivement, nous naissons avec 15 000 cellules sensorielles fragiles qui s’usent naturellement avec l’âge mais également sous l’effet de la puissance du son et de sa durée. Il est donc essentiel de savoir en prendre soin.

Mais au fait, comment fonctionnent nos oreilles ?

Ce bel outil au service de la relation au monde sonore repose sur des mécanismes qui n’ont pas évolué depuis l’origine de l’homme :

D’abord, les vibrations sonores sont captées par le pavillon puis empruntent le canal auditif avant d’arriver au tympan, une membrane très fine dont la vibration va être amplifiée par les 3 petits osselets qui se trouvent derrière, dans une cavité d’air.
C’est alors que les cellules sensorielles de l’oreille, situées dans un milieu fermé et liquide nommé la cochlée, transforment les vibrations sonores en stimuli électriques transmis au cerveau par le nerf auditif. Les sons sont alors décodés par le cerveau.

Schéma oreille

Bon à savoir

Si les oreilles possèdent une protection naturelle appelée réflexe stapédien, celle-ci ne résiste que 10 minutes à une intensité sonore modérée et seulement quelques secondes à une intensité puissante et soudaine (pétard, scie circulaire, marteau-piqueur, etc).

 

Aussi précieuses que fragiles, vos oreilles peuvent être mises à rude épreuve et soumises à des troubles. Vous est-il déjà arrivé de faire répéter vos proches ou vos collègues ? De constater une fatigue momentanée de l’oreille ou une perte auditive ?

Un quiz sur l’audition ainsi qu’un test auditif vous sont proposés afin de faire un premier point sur votre audition.
Ils ne remplacent pas le bilan complet de votre audition avec le médecin ORL.

Je teste mes connaissances Je fais le test auditif

La fatigue auditive et les troubles de l’audition, « éviter ce qui est évitable »

Si la principale cause des troubles de l’audition provient de l’usure naturelle des cellules sensorielles de l’oreille avec l’âge, les troubles de l’audition, aigus ou chroniques, sont en forte progression au sein de l’ensemble de la population car nous multiplions les expositions sonores toxiques pour les oreilles. Voici quelques exemples.

La fatigue auditive

L’accumulation de nuisances auditives provoque une fatigue auditive qui accentue : stress, fatigue, difficultés de concentration, troubles du sommeil, somnolence ; et augmente les risques psycho-sociaux, cardio-vasculaires, etc.

Réversible, la fatigue auditive peut provoquer une surdité progressive si elle se répète trop souvent.

La déficience auditive

De plus en plus fréquente au sein de l’ensemble de la population, elle est due à une exposition sonore forte et répétée (travail, écouteurs, concerts, discothèque) qui abîme les cellules sensorielles de l’oreille. Une fois abîmées, ces dernières se laissent mourir…

Le saviez-vous ?

Environ 1 000 surdités professionnelles sont enregistrées chaque année.

Les acouphènes

Ces sifflements ou bourdonnements dans l’oreille surviennent souvent après une exposition sonore toxique : bricolage, discothèque, proximité des enceintes en concert, musique à trop fort volume dans les écouteurs, travail bruyant sans protection, etc.
Gênants et irréversibles ils peuvent être évités en protégeant ses oreilles et en en prenant soin.

Enquête Ifop

14 à 17 millions de Français sont concernés par ces symptômes ORL et les 24 – 35 ans seraient les plus affectés.

En protégeant son système auditif et en adoptant les bons réflexes quotidiens, il est possible de prendre soin de son ouïe, voire de l’améliorer !

Voici quelques conseils :

  1. Reposer ses oreilles toutes les 2 h pendant 15 mn et toute la nuit dans un environnement calme.
  2. Travail, discothèque, concerts, bricolage… Se protéger des bruits forts et continus pour éviter un traumatisme sonore aigu ou chronique.
    Porter des protections individuelles en open-space permet également de réduire la fatigue auditive.
  3. Être attentif au volume et à la durée du son dans ses oreilles.
    Préconisations : 1 h d’écoute par jour, à moitié de volume, en privilégiant le casque.
  4. Effectuer un bilan auditif tous les 3 ans chez le médecin ORL.
    Pour établir une photographie de son capital auditif et obtenir des conseils personnalisés.
  5. En cas d’acouphènes et de troubles de l’audition, consulter rapidement un médecin ORL.
    Cela évitera la dégradation de son audition, de sa santé et le déséquilibre de sa vie professionnelle et sociale.
Share This