Déclarer un accident de travail en intérim

Déclarer un accident de travail en intérim
Déclarer un accident de travail en intérim

06/11/2019

Après un accident de travail en intérim, pour bénéficier d’une bonne prise en charge de ses soins par la Sécurité sociale, il est nécessaire d’effectuer rapidement quelques démarches.

Quelles démarches ?

Déclarer un accident de travail

Téléchargez le modèle "Lettre de contestation CPAM"

Tant que l’arrêt de travail est en cours, l’intérimaire ne peut poursuivre aucune activité professionnelle, même courte, risquant alors de devoir rembourser ses indemnités journalières perçues.

À noter : 

  • En cas d’hospitalisation, l’intérimaire doit demander un bulletin de situation à l’hôpital (équivalent d’un arrêt de travail). Puis il doit le transmettre à son agence d’emploi qui se charge de le faire parvenir à sa CPAM pour l’obtention de ses indemnités journalières.
  • En cas d’incapacité, un proche peut se charger des démarches à la place de la victime.
  • Si l’intérimaire n’a pas présenté sa feuille d’accident du travail lors d’une consultation et a dû payer l’intégralité des frais de santé, il demande au professionnel de santé une feuille de soins papier. Elle est à signer et à adresser à sa CPAM pour être remboursé.

 

Le FASTT aux côtés des intérimaires

En cas d’accident de travail en intérim, le FASTT accompagne et soutient l’intérimaire dès les premiers jours de l’accident jusqu’au retour à l’emploi ou la reconversion, grâce à son service FASTT SOS Accident du Travail.

Nos équipes spécialisées mobilisent des prestations d’assistance (mises en place par Intérimaires Prévoyance) pour résoudre les difficultés de leur vie quotidienne :

  • Organiser leur vie au jour le jour (rapprochement de la famille en cas d’hospitalisation éloignée du domicile, rapatriement, garde des enfants, aide à domicile, …).
  • Mettre en place et suivre le dossier administratif, ainsi que faciliter le lien entre l’intérimaire, l’agence d’intérim et les intervenants partenaires de l’action sociale.
  • Anticiper les éventuelles difficultés budgétaires et concevoir une gestion de budget.
  • Aide pour absorber le choc psychologique.

 

Le jour de l’accident, pendant l’hospitalisation ou la période d’arrêt, l’intérimaire ou ses proches peuvent à tout moment contacter le service FASTT SOS Accident du travail au 01 71 25 58 30.

Source : Ameli.fr