Ma rémunération

Pendant la période de maladie, votre contrat d’intérim est suspendu. Vous n’êtes donc plus rémunéré par votre agence d’intérim. Pour compenser la perte de votre salaire pendant votre arrêt de travail vous bénéficiez néanmoins d’indemnités journalières de la Sécurité sociale. En plus vous pouvez bénéficier d’un complément versé par votre régime de prévoyance AG2R LA MONDIALE.

les indemnités de la sécurité sociale

En cas de maladie, vous percevez des indemnités journalières de la Sécurité Sociale pendant la période de votre arrêt de travail. Le montant versé par la Sécurité Sociale est égal à 50% de votre salaire journalier de base. Ce calcul est effectué sur la moyenne des salaires bruts (soumis à cotisations) sur les 12 derniers mois. Calculées sur la base de vos salaires bruts des 3 ou 12 mois précédant votre arrêt, elles vous sont versées tous les 14 jour. Pendant les 3 premiers jours de votre arrêt de travail, les indemnités ne sont pas versées. C’est ce qu’on appelle le délai de carence.

Par exemple, avec un salaire perçu de 2 000 € par mois les 3 mois précédant l’arrêt de travail, un salarié perçoit des indemnités de 32,87 € par jour (soit 2 000 x 3 / 91,25 jours = 65,75, puis 65,75 x 50% = 32,87).

les indemnités complémentaires de votre regime de prevoyance

En plus des indemnités de la Sécurité Sociale, vous pouvez percevoir des indemnités journalières complémentaires sous réserve de remplir les conditions, qui varient en fonction de la durée de votre arrêt de travail et de votre situation. Cette indemnité est égale à 50 % du salaire de base de la dernière mission pendant les 30 premiers jours d’indemnisation, et 25 % du salaire de base de la mission pendant les 61 jours suivants. L’indemnisation débute ainsi le 5ème jour d’arrêt de travail.

Aller plus loin

Télécharger le guide des intérimaires non-cadres

Télécharger le guide des intérimaires cadres

Share This