Mes vaccinations

La vaccination reste le meilleur moyen de vous protéger. « Être à jour » de vos vaccins c’est avoir reçu les vaccins recommandés en fonction de votre âge. Si vos vaccins ne sont pas « à jour  », il n’est pas nécessaire de tout recommencer, il suffit de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue. On parle de « rattrapage ».

Vous êtes intérimaires dans les métiers de la santé ou de la petite enfance

BCG (Tuberculose) : La tuberculose est une maladie contagieuse qui s’attaque habituellement aux poumons, mais parfois aussi à d’autres parties du corps, comme les reins, les ganglions et les os. Le risque de développer la maladie est plus important chez les enfants. Une vaccination par le BCG, même ancienne, est exigée à l’embauche pour les professionnels du secteur de la petite enfance et de la santé.

Hépatite B : La vaccination est recommandée uniquement chez les personnes exposées au risque d’hépatite B. Par exemple si vous êtes intérimaires dans les métiers de la santé ou si vous voyagez dans certains pays.

Grippe : La vaccination est recommandée chaque année pour les femmes enceintes, pour les situations à risque (diabète par exemple), pour les intérimaires dans les métiers de la santé.

Vous avez moins de 25 ans

Méningocoque C : Le méningocoque est une bactérie qui peut être présente dans le fond de la gorge. La plupart du temps, le méningocoque n’entraîne pas de maladie. La vaccination est recommandée jusqu’à l’âge de 24 ans inclus. Si vous avez plus de 24 ans il n’est pas nécessaire de vous faire vacciner.

Vous avez 25 ans

Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite : La diphtérie est une angine, le tétanos une maladie infectieuse grave qui attaque le système nerveux et provoque des contractions musculaires, et la poliomyélite est une maladie très contagieuse qui envahit le système nerveux et peut entraîner en quelques heures des paralysies irréversibles. Le vaccin est appliqué dès la naissance avec un rappel à 6 ans puis 11 ans. Les rappels ultérieurs de l’adulte sont recommandés à 25 ans et 45 ans.

Coqueluche : La coqueluche est une maladie respiratoire due à une bactérie. Elle se transmet très facilement, par voie aérienne. Le rappel coqueluche se fait à 25 ans. Les futurs parents sont particulièrement concernés par la vaccination qui protège leur nourrisson jusqu’à l’âge de 6 mois. La vaccination est à nouveau recommandée à l’entourage des nourrissons à l’occasion d’une nouvelle grossesse, si le dernier rappel coqueluche date de plus de dix ans.

Vous avez 45 ans

Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite : La diphtérie est une angine, le tétanos une maladie infectieuse grave qui attaque le système nerveux et provoque des contractions musculaires, et la poliomyélite est une maladie très contagieuse qui envahit le système nerveux et peut entraîner en quelques heures des paralysies irréversibles. Le vaccin est appliqué dès la naissance avec un rappel à 6 ans puis 11 ans. Les rappels ultérieurs de l’adulte sont recommandés à 25 ans et 45 ans.

Vous êtes futurs parents

Coqueluche : La coqueluche est une maladie respiratoire due à une bactérie. Elle se transmet très facilement, par voie aérienne. Le rappel coqueluche se fait à 25 ans. Les futurs parents sont particulièrement concernés par la vaccination qui protège leur nourrisson jusqu’à l’âge de 6 mois. La vaccination est à nouveau recommandée à l’entourage des nourrissons à l’occasion d’une nouvelle grossesse, si le dernier rappel coqueluche date de plus de dix ans.

Grippe : La vaccination est recommandée chaque année pour les femmes enceintes, pour les situations à risque (diabète par exemple), pour les intérimaires dans les métiers de la santé.

Vous êtes confronté à une maladie (diabète, asthme, insuffisance rénale…)

Pneumocoque : Le pneumocoque est une bactérie qui se trouve dans les voies respiratoires. Bien des gens sont porteurs sans être malades. Cependant, le pneumocoque peut parfois causer des infections, comme la pneumonie. Cette vaccination est recommandée, quel que soit l’âge, si vous êtes dans une situation particulière à risque (asthme sévère ou l’insuffisance rénale par exemple).

Grippe : La vaccination est recommandée chaque année pour les femmes enceintes, pour les situations à risque (diabète par exemple), pour les intérimaires dans les métiers de la santé.

Vos vaccinations peuvent aussi être effectuées par votre médecin traitant et aussi dans les centres de vaccination publics dont les coordonnées sont disponibles auprès des mairies, agences régionales de santé ou conseils généraux. Dans les centres de vaccination du secteur public, la plupart des vaccinations sont gratuites et vous n’avancerez pas d’argent. Si la vaccination est réalisée par votre médecin, l’acte de vaccination est pris en charge par la Sécurité Sociale et votre mutuelle rembourse la différence.

Le carnet de vaccination

Le carnet de vaccination permet d’enregistrer la date d’administration, le numéro du lot du vaccin, la signature et le cachet de l’administrateur du vaccin. Il est utile pour éviter une rupture dans le suivi. Le carnet de vaccination est personnel et à conserver précieusement.

www.mesvaccins.net/
www.mesvaccins.net/web/recommendations

Sources : Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, Inpes – Santé Publique France

 

Share This